Le Privé Non Lucratif : un modèle pour le monde hospitalier ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La voix de 12 000 médecins dans le débat de santé publique

A quelques semaines des élections présidentielles, le Docteur Zanaska, représentant des Présidents des Conférences Médicales d’Etablissement du secteur Privé Non Lucratif, soit 12 000 médecins, défend le rôle majeur du secteur hospitalier Privé Non Lucratif dans la politique de santé publique et apporte des propositions concrètes pour obtenir des économies.

Dans un contexte économique difficile, où les contraintes sont fortes, avec un secteur de la santé déficitaire pour l’Assurance Maladie et les mutuelles, il est temps de définir une politique de santé attractive et de la faire avancer dans les hautes sphères administratives et politiques.

Les médecins de notre secteur ont la volonté d’y participer en insufflant du renouveau dans la politique de santé publique.

La santé doit revenir au rang qui doit être le sien : un élément primordial de la liberté individuelle et un secteur fondamental de l’activité économique de l’hexagone.

« Il offre le modèle idéal d’hôpital en assurant aux patients une garantie de la qualité des soins ».

Le secteur hospitalier Privé Non Lucratif a un rôle majeur à jouer et doit faire valoir ses avantages en termes de rapport coût-efficacité-éthique. Avec des contraintes de gestion beaucoup plus fortes et donc plus efficaces, il offre le modèle idéal d’hôpital en assurant aux patients une garantie de la qualité des soins au meilleur coût pour le patient et la communauté.

Notre communauté médicale a élaboré des propositions organisationnelles concrètes pour obtenir d’importantes et nécessaires économies sur la santé publique.

En voici un aperçu :

  • Mettre en place une meilleure organisation entre les différents secteurs hospitaliers, plutôt que de recourir à des restrictions d’activité.
  • Plaider la complémentarité et les réseaux naturels entre le Public et le Privé non Lucratif :
  1. pour assurer la permanence des soins
  2. pour utiliser le potentiel SSR majoritaire des établissements Privés Non Lucratifs, comme structures d’aval prioritaires des services hospitaliers publics de plus en plus saturés.
  • Développer la prise en charge rapide des patients dans le secteur Soins de Suite et de Réadaptation en renforçant la coordination et en réduisant le temps de prise en charge des patients en particulier dans le post-aïgu.

« A l’aube des élections présidentielles, nous souhaitons nous faire entendre par tous les candidats pour que soit déployé sans délai par le futur gouvernement le développement de notre système hospitalier Privé Non Lucratif » souligne le Docteur Zanaska.

La Conférence Nationale des Présidents des CME du secteur Privé Non Lucratif

La Conférence nationale des Conférences Médicales d’Etablissement du secteur Privé Non lucratif est l’instance représentative du corps médical des établissements Privés non Lucratifs : soit des 750 CME en régions ou encore de ses 12 000 médecins.

Elle est Présidée par le Docteur François Zanaska, chef du service cardiologie de l’Hôpital Privé de Chantilly (60).

Pour en savoir plus sur la CME ESPIC : www.cme-psph.fr

Contact presse CME ESPIC: Agence de Relations presse Presstance - Céline Vergely - 0 344 544 344 - cvergely@presstance.com

Lire le communiqué de presse : http://www.presstance.com/salle-de-presse/173-le-prive-non-lucratif-un-modele-pour-le-monde-hospitalier-

Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=o-qZ7ga9tfE

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »